De / 10th avril, 2015 / Non classé / Aucun Commentaires

dandelions 2
De passage à Chablis, mes amis m’ont initié à la récolte du pissenlit…

Le mot pissenlit décrit les vertus diurétiques de la plante (pisse en lit !) tandis que les anglo-saxons l’appellent « dandelion » (dents de lion) qui correspond plus à la forme de la feuille de la plante. Elle est aussi appelée Laiteron ou laitue de chien.

Cramaillotte est le nom de la confiture ou miel de pissenlit du à sa couleur et texture. Cette confiture faite à partir des fleurs de pissenlits est chronophage mais tellement bonne avec des crottins de chèvre frais. On a l’impression qu’on mange et que l’on sent du pâturage de printemps.
Et il y aussi la racine grillée ou séchée qui peut être une alternative au café et si elle est fraiche en décoction. Il y en a même qui en font du vin pour combattre la goutte… Séchées, les feuilles de pissenlit en infusion sont à déguster comme stimulant pour les reins. Et c’est aussi une teinture-mère pour les tissus !
Conseils : les récolter au début du printemps quand la pousse est jeune ainsi l’amertume n’est pas aussi prononcée, les fleurs en boutons ont un gout de noisettes mais il faut de la patience pour en faire une salade ou une omelette…

.dandelions
En France, nous le mangeons avec des lardons, une vinaigrette, du comté et des croutons. Je n’avais jamais pensé à manger le cœur du pissenlit en encore moins de le cuire car j’utilisais plutôt les feuilles ! Je me suis donc attablée devant mon tuteur, Jean Paul, qui m’a donné un cours d’épluchage. Il faut enlever toutes les feuilles vertes et rogner autour de la racine. Avec les pluies printanières, les pieds étaient bien terreux et c’est là qu’il faut être méticuleux, lavez et rincez plus d’une fois si vous ne voulez pas avoir ce « croquant » de terre sous la dent ! Vous devez mettre le cœur dans de l’eau salée à tremper pour que les insectes remontent à la surface… J’y ajouterai aussi un peu de citron pour empêcher l’oxydation de la partie blanche de la racine. Nous les avons mangés cru avec une vinaigrette à l’huile d’olive et au vinaigre balsamique, un accord parfait avec le gout amer de la plante.

Comme toutes plantes vertes, le pissenlit peut être aussi accommodé en potage, en légumes pour accompagner une viande ou dans le burger pour changer. Essayez-les avec des œufs mollets, c’est vraiment très bon….

Maintenant il ne reste plus qu’à mettre vos bottes en caoutchouc, sélectionné un grand panier et un couteau ou une petite pelle de jardin et « aller aux pissenlits comme on va aux champignons ». Un grand bol d’air et une marche vivifiante dans les prés et un remède idéal pour chasser l’hiver !!! Et comme c’est un légume qui ne se conserve pas il faut y retourner souvent…
Ma recette de cramaillotte…
1 kg de fleurs de pissenlits, bien lavées et égouttées
800 g de sucre
3 oranges et 2 citrons non traitées
1 cuillère à café d’agar-agar

Couvrir les fleurs de pissenlits d’eau, ajoutez les agrumes coupés grossièrement avec leur peau. Faire bouillir et ensuite laisser macérer pendant 48 heures. Filtrer pour obtenir le jus et mesurer le jus obtenu. Pour un litre de jus vous ajoutez 800 g de sucre. Cuire votre confiture et ajouter en fin de cuisson l’agar agar en vous assurant que la confiture recuise et qu’il est bien dilué. Mettre en pot.


Poster un Commentaire